UNIVERSITÉ POUR TOUS de HAUTE-LOIRE

COLLÈGE D’AUREC SUR LOIRE
 

PROGRAMME ANNÉE UNIVERSITAIRE 2022 – 2023

Jeudi 20 octobre 2022 à 18h30

« Le Baron Haussmann»

Par Michel Barres, ancien professeur université Lyon II et de l’école d’architecture Montpellier.

Georges-Eugène Haussmann, né le 27 mars 1809 à Paris de parents protestants originaires d’Allemagne, après son baccalauréat, fait ses études de droit et intègre l’administration. Il obtient son premier poste dans la « préfectorale » comme sous-préfet d’Yssingeaux, qu’il intègre le 15 juin 1832. Il y reste jusqu’au 9 octobre. Malgré cette très faible durée de séjour, il a eu le temps de parcourir à cheval son arrondissement. Lors d’une excursion, il visite à Saint-Etienne, la première ligne de chemin de fer française de Saint-Etienne à Andrézieux.

Après plusieurs postes de préfet, il devient le favori et le complice de Napoléon III, qui le nomme Préfet de la Seine en 1853.

Paris est ainsi devenue une ville moderne, admirée et copiée, mais le baron Haussmann s’était fait beaucoup d’ennemis lui reprochant entre autres le surendettement de Paris. Il sera « démissionné » en 1870, juste avant la fin de l’empire.

Calomnié, vilipendé, Georges Eugène Haussmann finira sa vie ruiné, après un mandat de député d’Ajaccio. Il meurt le 11 janvier 1891.  

Jeudi 17 novembre  2022 à 18h30

«Le Gaga dans tous ses états»

Par Olivier Glain, université Jean Monnet.

Le terme gaga est à l'origine utilisé pour désigner le patois parlé dans la région Stéphanoise, une variété du francoprovencal. En revanche, ce que l'on désigne aujourd'hui par l'expression "parler gaga" n'est plus le francoprovencal d'hier, mais plutôt la forme régionale du français parlé à saint Étienne et dans la région. D'ailleurs, pourquoi les gens parlent ils ainsi dans la région ? En répondant à cette question, c'est ce parler gaga d'hier et d'aujourd'hui que nous vous invitons à (re)découvrir sous toutes ses formes : prononciation, vocabulaire, grammaire.-

Jeudi 15 décembre 2022 à 18h30

«Aurec sur Loire, des extraits de reportage sur les animations de 2012 à 2017»

Par Bernard Coutanson

Aurec est riche d’activités et d’animations organisées tout au long des années par la commune, les associations et leurs bénévoles.  Nombre d’entre elles ont fait l’objet de reportages vidéo qui en retracent leurs déroulements. En cette fin d’année qui approche, les Amis du Vieil Aurec et l’Université pour Tous vous proposeront d’en revivre des extraits portant sur les années 2012 à 2017 (*) …
Ainsi, nous partagerons ensemble ces bons moments de la vie Aurécoise..

(*) d’autres suivront ultérieurement illustrant les années suivantes

Jeudi 19 janvier 2023 à 18h30

« Médecines complémentaire, que dit la Science ? »

Par Dominique Le Guellec, professeur à l’université Lyon 1.

Les français sont de plus en plus nombreux à plébisciter les médecines alternatives pour améliorer leur santé. Ces approches complémentaires sont ainsi devenues un enjeu de société, tant du point de vue humain et social que du point de vue économique. Mais qu’en dit la science aujourd’hui ?

Jeudi 16 février 2023 à 18h30

 « Le Brexit inversé au Moyen-âge : la conquête de l’Angleterre par Guillaume »

Par Cyrille Julien, professeur d’Histoire.

Georges Clemenceau, a dit un jour : « L’Angleterre est une ancienne colonie française qui a mal tourné. » Le Brexit véritable onde de choc dans l’histoire de la construction européenne semble confirmer la formule du Tigre. Lors du sommet franco-britannique  du Touquet   le 17 janvier 2018, Emmanuel Macron  fait savoir que la célèbre tapisserie de Bayeux, dite de la reine Mathilde, serait prêtée au Royaume-Uni.  L’actualité vient donc remettre au premier plan une figure quelque peu oubliée de l’histoire européenne, celle de Guillaume le Conquérant. Qualifié de bâtard, en proie à plusieurs tentatives de renversement de la part de ses barons mais aussi du roi de France, c’est à grâce à sa seule volonté qu’il parvint à s’imposer comme l’un des plus puissants féodaux du royaume. Emporté par ses rêves de gloire, il s’empare du trône d’Angleterre en 1066 après la bataille d’Hastings.

Jeudi 16 mars 2023 à 18h30

« L’Ecosse, terre de contrastes »

par Valérie Bodei, professeur d’histoire.

L' Ecosse est considérée comme une terre de légendes entre ciel et mer. Oscillant entre le bleu des nombreux lacs, le vert des Highlands et des vallées ponctuées de châteaux ancestraux, les façades multicolores des villages portuaires et les différents gris de ses riches villes et ports. 

Nous découvrirons cette belle contrée à travers sa géographie, son histoire et sa culture ! 

Jeudi 20 avril 2023 à 18h30

 « Géopolitique de la Chine de Xi Jinping »

Par Christian Daudel, géopoliticien, consul honoraire de Moldavie dans la région Auvergne Rhône Alpes.

En son temps, Napoléon avait pressenti : « Quand la Chine s’éveillera…. ». Nous y sommes. Et nous ne savons sur quelles analyses surfer, pour cerner une réalité géopolitique contemporaine, d’une envergure planétaire. Fascination sans doute et désarroi à l’occasion. Que penser de ce géant historique, démographique, économique et donc éminemment stratégique ? Même les politologues y perdent leurs repères, surtout quand ils oublient par ignorance ou inadvertance  la géographie, l’histoire et la culture de cette immense entité qui sait plus que nous, penser l’espace, le temps et la durée. Désormais la puissance de la Chine s’impose au monde, pour le meilleur ou pour le pire. L’actualité du monde nous en donne exemple tous les jours.

Jeudi 25 mai 2023 à 18h30

« Les femmes artistes (Odin, Delaunay, Khalo, de St Phalle) »

Par Sylvie Duperray –Bardot, historienne de l’art.

Issues de 4 générations successives Blanche Odin, Sonia Delaunay, Frida Kalho et Niki de Saint-Phalle incarnent  la conquête de la scène artistique par les femmes depuis la fin du 19ème siècle.  Avec des  techniques et démarches artistiques très différentes – aquarelle, photographie, peinture, mode, mosaïque, sculpture - ces quatre  femmes,  ont porté leur art à un haut niveau et ont été unanimement reconnues pour leur talent. Cette conférence propose de retracer leurs  parcours  exceptionnels et leurs singularités.

Jeudi 15 juin 2023 à 18h30

« L’Atlas de la biodiversité Communale »

Par Sébastien Arnaud.

Dans le cadre de l'amélioration des connaissances et de la protection de la biodiversité à Aurec-sur-Loire, la commune a récemment décidé de se lancer dans la création d'un Atlas de la Biodiversité Communal, grâce au soutien financier de France Relance et de l’Office Français de la Biodiversité. Ce projet a pour but de recenser et de cartographier les habitats naturels et les espèces de faune et flore qu’abrite la commune. Le but étant par la suite de mieux intégrer les enjeux environnementaux dans les futurs projets d’aménagements sur Aurec et à l’issue du projet, de mettre en place divers    actions de préservation et de conservation de la biodiversité recensée.

TARIFS

Abonnements pour la saison 2022-23

  • une personne : 20€
  • un couple : 30€

Cet abonnement donne droit au ½ tarif pour les  conférences des autres collèges : Le Puy en Velay, Monistrol, Yssingeaux, Brioude, Langeac.

Entrée adulte : 4€

Scolaires et Étudiants : gratuit


 

 

- Le 1 octobre 2022 quatrième édition du festival "À chacun son Doc"

Voici le descriptif des horaires et un bref résumé de chaque documentaire projeté.

9h : Menaces en mer du Nord (52 min)

En mer du Nord et en Baltique, les Alliés ont volontairement coulé des navires transportant près de trois milliards de tonnes d’armes chimiques et conventionnelles, produites lors de la Première et de la Seconde Guerre mondiale. Les fuselages métalliques qui confinent ces substances chimiques se corrodent. Les scientifiques prédisent une catastrophe sans précédent.

10h30 : Auzat, l’auvergnat (70 min)

Touché par la découverte d’images tournées par son grand-père dans les années 60 à Auzat, un petit village auvergnat, le réalisateur est saisi par l’envie d’un retour aux racines. À son tour, 50 ans plus tard, il se munit d’une caméra et part  à la rencontre des  femmes et des hommes qui donnent vie à Auzat aujourd’hui. Il y est  accueilli par Bernard, paysan à la retraite qui a bien connu sa famille. Il découvre un village transformé, riche de diversité, et qui tente de répondre aux défis de notre temps, tout en préservant la  richesse de son patrimoine naturel et culturel14h : Il était une fois dans l
’ouest de l’Afrique (70 min)C’est l’histoire d’une place à Porto-Novo (Bénin), qui abrite quatre religions, parle sept langues, compte une dizaine d’ethnies et accueille toutes les classes sociales. Dans une Afrique plus que jamais en proie aux tensions interethniques et interreligieuses, une simple étincelle suffirait à allumer le feu.
Mais sur la place Attaké, loin des guerres fratricides, on vit en bonne intelligence. Le secret ? Tous, ici, jouent ensemble... à la pétanque ! Du lever au coucher du soleil, les boulistes de tous horizons se succèdent, se parlent, se chamaillent, se rencontrent. Une passion qui culmine lors du grand Tournoi du Meteor Club, créé en 1956 par un ancien apprenti mécanicien.
"Monsieur Adjovi", comme on l’appelle ici avec respect, a aujourd’hui 82 ans. L’ancien mécano est l’âme de la place : président d’honneur du Meteor Club, gardien du temple vaudou et joueur émérite. Bienvenue dans le plus surréel des western modernes, bienvenue chez Simon Aïdekon Adjovi, dit Néné, 82 ans et ex roi de la pétanque… bref, bienvenue Place Attaké, à la veille de l’ouverture du "Grand Tournoi du Météor Club d’Attaké" !

15h30 : Les voies de la liberté (52 min)

Mélusine Mallender nous raconte ses périples solitaires à moto de l’Asie à l’Afrique. De ce voyage initiatique hors du commun, elle revient avec de nombreuses questions sur la notion de liberté, différente d’un endroit à l’autre, et plus particulièrement pour les femmes. Avec sa joie communicative et la passion qui la caractérise, elle partage avec nous son expérience au travers de plus de 40 pays, 100 000 kilomètres et des milliers de rencontres et interviews.

17h : Makongo (73min) Grand prix du festival « Curieux voyageur » 2022

Au cœur de la forêt tropicale humide du bassin du Congo, la vie des peuples de chasseurs cueilleurs, qualifiés avec mépris de Pygmées par les populations voisines, suit tranquillement son cours. Une fois par an seulement, leur quotidien est troublé par ce qu’ils appellent le M’vinsu, la saison de la récolte des chenilles. Les œufs de papillons de nuit éclosent pour faire naître des millions de chenilles de la taille de la paume d’une main et qui représentent une source nutritive importante pour les habitants de la forêt. Mais la population urbaine considère également les chenilles comme un mets délicat ; leur vente rapporte aux populations sylvestres de gros revenus. Avec l’argent récolté, André et Albert, qui sont les deux seules personnes scolarisées de leur village, souhaitent permettre à d’autres enfants de pouvoir aller à l’école.

Renseignements:

Jean-Paul HOMPS : 06 76 98 88 49 / jean-paul.homps@orange.fr

Paulette Gerey : 06 88 05 72 65 / pogerey@orange.fr

Amis du Vieil Aurec : 04 77 35 26 55 / amisduvieilaurec@gmail.com